Des cétacés au fil de l'eau...

Au fil de l'eau

En embarquant avec un opérateur High Quality Whale-Watching, l’impatience de contempler le grand large vous gagnera progressivement. Mais, sachez que certains cétacés sont susceptibles de vous accueillir le long des côtes, dés la sortie du port. Alors suivez le guide et ouvrez l’œil car en Méditerranée, la richesse est partout !

Le monde marin n'a pas de frontières. Les cétacés sont libres de se déplacer où bon leur semble. Néanmoins, dans tout écosystème un partage du milieu s'établit. Les cétacés privilégient ainsi certaines zones en fonction de leur régime alimentaire, de la compétition pour les ressources, de leurs capacités physiologiques, etc.


Il existe en Méditerranée 11 espèces de cétacés dont 8 sont plus communes.


Retrouvez ci-dessous des informations sur les principales espèces rencontrées en Méditerranée nord-occidentale.

Petits cétacés

Le dauphin bleu et blanc

Dauhpins bleu et blanc

De son nom latin Stenella coeruleolba. Il est le plus abondant en Méditerranée nord-occidentale et aussi le plus petit cétacé de Méditerranée. Son observation est fréquente tout au long de l’année !

Habitat : pleine mer, talus continental.
Taille : 2 m.
Poids : 150 kg.
Longévité : environ 40 ans.
Alimentation : essentiellement du poissons et occasionnellement des crevettes et des céphalopodes.
Vie sociale : il est souvent observé en groupe de quelques dizaines à quelques centaines d’individus. Très joueur, il aime glisser à l’étrave des bateaux.
Effectif Méditerranée : environ 250 000 individus.
Statut UICN* en Méditerranée : Vulnérable.

Comment le repérer en mer ?
Les dauphins bleu et blanc peuvent être très actifs en surface (chasse, interactions sociales, etc.), on peut ainsi les repérer de loin grâce à leurs sauts et aux éclaboussures générées par les splashs.

De plus près, la taille ainsi que la flamme plus claire qu'il possède entre l’œil et l'aileron permet de distinguer le dauphin bleu et blanc du grand dauphin.

Enfin, la présence d'oiseaux marins, venus pêcher sur un banc de poissons, peut également être un bon indicateur de la présence d'autres espèces dans les parages tels que les cétacés.

ATTENTION ! De loin, les dauphins peuvent être confondus avec des thonidés en train de chasser en banc comme l'illustre la photo ci dessous.

Chasse de thonidés

Le grand dauphin

Tursiops

De son nom latin Tursiops truncatus. Il est le plus populaire de tous les dauphins. Vous pouvez l’apercevoir dans les eaux du Sanctuaire autour des grandes îles, notamment celles de Hyères. Son observation est régulière toute l’année !

Habitat : côtier, talus continental.
Taille : 3,5 m.
Poids : 300 kg.
Longévité : jusqu’à 30 ans.
Alimentation : essentiellement du poissons et occasionnellement des crevettes et des céphalopodes.
Vie sociale : il est souvent rencontré en groupe d’une dizaine d’individus.
Effectif Méditerranée nord-occidentale : quelques centaines d'individus.
Statut UICN en Méditerranée : Vulnérable.

Comment le repérer en mer ?
Les grands dauphins se repèrent également aux éclaboussures et aux plongeons visibles de très loin.

La présence d'oiseaux sert aussi de critère pour aller explorer une zone.

Si les animaux sont calmes à proximité du bateaux, ils peuvent être repérés grâce à leurs souffles ou leur aileron néanmoins cela demande de l'entrainement car la vision se fatigue vite sur les remous de l'eau.

Le dauphin de Risso

Dorsales de Risso

De son nom latin Grampus griseus. Il se reconnait facilement à la présence des très nombreuses cicatrices blanches sur son épiderme gris.

Habitat : talus continental.
Taille : 4 m.
Poids : 250 à 400 kg.
Longévité : 30 à 40 ans.
Alimentation : régime teutophage, c'est à dire composé exclusivement de céphalopodes.
Vie sociale : il est souvent rencontré en petit groupe d’une dizaine d’individus. Très farouche, il vient rarement nager à l’étrave des engins à moteur contrairement à d'autres espèces.
Effectif Méditerranée nord-occidentale : environ 3000 individus.
Statut UICN en Méditerranée : Inconnu.

Comment le repérer en mer ?
Le dauphin de Risso est relativement discret car très farouche des embarcations, par conséquent il faut être très attentif pour repérer des souffles et/ou des ailerons à quelques encablures du bateau.

Le Ziphius

De son nom latin Ziphius cavirostris. Il est caractérisé par une mandibule inférieure plus longue que la supérieure. L’espèce est essentiellement présente au niveau du Golf de Gênes et en mer Tyrrhénienne.

Habitat : talus continental.
Taille : 6 m.
Poids : 2 à 3 t.
Longévité : 35 ans.
Alimentation : céphalopodes et poissons.
Vie sociale : évoluant en solitaire ou en petit groupe de quelque individus, il est difficilement observable car très farouche.
Effectif : Inconnu
Statut UICN en Méditerranée : Inconnu.

Comment le repérer en mer ?

Le globicéphale noir

Dorsales de globicéphales

De son nom latin Globicephala melas. Il s'agit d'une espèce assez commune dans le Sanctuaire Pelagos. Son observation est régulière surtout en été.

Habitat : talus continental, pleine mer.
Taille : 6,5 m.
Poids : 3 t.
Longévité : 40 à 50 ans.
Alimentation : régime teutophage, c'est à dire composé exclusivement de céphalopodes.
Vie sociale : extrêmement social, il vit en groupe stable d’une dizaine d’individus. Les liens puissants qui unissent les membres du groupe sont tels qu’ils sont parfois à l’origine d’échouages en masse.
Effectif Méditerranée nord-occidentale : 2 000 à 10 000 individus.
Statut UICN en Méditerranée : Inconnu.

Comment le repérer en mer ?

Grands cétacés

Le cachalot

Cachalots

De son nom latin Physeter macrocephalus. Il est le deuxième plus gros cétacé de Méditerranée. Il détient le record d’apnée avec des plongées enregistrées à plus de 2000 m pendant parfois plus de 1 h.

Habitat : talus continental, pleine mer.
Taille : 15 m.
Poids : 40 t.
Longévité : 60 à 70 ans.
Alimentation : régime teutophage, c'est à dire composé exclusivement de céphalopodes.
Vie sociale : les mâles sont en général solitaires tandis que les femelles vivent en petit groupe avec les jeunes.
Effectif : quelques centaines d'individus.
Statut UICN en Méditerranée : En danger.

Comment le repérer en mer ?
Dans la majorité des cas le cachalot est au repos lorsqu'il est en surface. Dans ce cas, le seul moyen de détecter sa présence est son souffle puissant projeté a 45° en avant de sa tête.

Le rorqual commun

Rorqual commun

De son nom latin Balaenoptera physalus. Il est le plus grand des cétacés de Méditerranée et le deuxième plus gros animal au monde après le rorqual baleine bleue.

Habitat : pleine mer, talus continental.
Taille : 20 m.
Poids : 70 t.
Longévité : 60 à 75 ans.
Alimentation : krill (petites crevettes appartenant au zooplancton).
Vie sociale : il est solitaire ou en petit groupe de 2 ou 3 individus.
Effectif : environ 3500 individus.
Statut UICN en Méditerranée : Vulnérable.

Comment le repérer en mer ?
Tout comme le cachalot, le rorqual commun ne saute hors de l'eau que de manière exceptionnelle. En dehors de la présence d'oiseaux marins en grand nombre facilement repérables de loin, le seul moyen de repérer un rorqual est son souffle en colonne puissant pouvant atteindre une hauteur de 6 m.

*UICN : Union Internationale pour la Conservation de la Nature